KOREAN SHAPE

Exposition collective
29 novembre - 24 janvier, 2015

Artistes
YI HWAN KWON  | SON BONG CHAE  | PARK SEUNG MO  | GWON OSANG  | JAEHYO LEE  |  SEON-GHI BAHK  |  MYEONGBEOM KIM  |  CHUL-HYUN AHN


La Galerie Paris-Beijing est heureuse de vous annoncer l’ouverture de son nouvel espace à Paris au 62 rue de Turbigo dans le 3eme arrondissement, le 29 novembre prochain.

Depuis 2006, Flore et Romain Degoul se sont engagés dans la promotion et la découverte d’une nouvelle génération d’artistes asiatiques avec un premier espace d’exposition à Pékin. C’est en 2009 qu’ils ouvrent leur seconde galerie à Paris dans le quartier du Haut-Marais. Les expositions de Liu Bolin, Yang Yongliang ou encore leur programmation sur la photographie coréenne leur permettent de s’insérer dans le paysage parisien et de devenir rapidement un lieu incontournable. En 2012, Paris-Beijing s’installe à Bruxelles dans une superbe maison Horta dont la surface de 800 m2 donne l’opportunité de s’adapter librement aux besoins des artistes.

La volonté de s’agrandir s’accompagne du souhait de proposer des expositions d’envergure. Les 400 m2 de la nouvelle galerie parisienne permettront à la programmation de s’étendre en accueillant des sculptures, des installations et de l’art vidéo. L’accent sera toujours mis sur la scène asiatique, mais les nouveaux projets ne s’y limiteront pas, en témoigne l’arrivée dans la galerie du collectif américain Ghost of a dream Désireuse de questionner et d’émouvoir, la Galerie Paris-Beijing promouvra des commissariats « invités » et des expositions personnelles toujours tournées vers la découverte d’artistes émergents. Un prix pour la Ce nouveau lieu sera aussi l’occasion de développer le travail éditorial de la galerie avec l’ouverture d’un espace-librairie et d’un e-shop, la production de nouveaux ouvrages et la création de livres d’artistes.

La Paris-Beijing au 62 rue Turbigo se veut être un espace de partages et de rencontres culturelles. Son équipe aspire accueillir un public des plus larges, allant des amateurs d’art aux collectionneurs avisés, pour continuer à sensibiliser, interroger voire provoquer grâce à des expériences artistiques se voulant toujours plus novatrices.

L’exposition inaugurale de la nouvelle galerie, « Korean Shape », propose une sélection d’œuvres de la scène artistique coréenne, avec une attention toute particulière donnée à la sculpture.

Souvent éclipsée par le Japon et la Chine, ses imposants voisins, la Corée a su progressivement bâtir un rôle de premier rang dans le domaine des arts plastiques en Asie, offrant une scène sophistiquée, originale et dynamique. Ce développement fulgurant, porté à ses débuts, vers la fin des années 80, par le cinéma et les institutions, est aujourd’hui confirmé par le nombre croissant de musées, maisons de vente, galeries d’art et manifestations culturelles d’envergure internationale, telle la Biennal de Gwangju, crée en 1995.

L’exposition «Korean Shape» montre le travail d’une dizaine d’artistes coréens contemporains qui sont déjà à l’aube d’une reconnaissance internationale. Nés dans les années 70, ils ont grandi dans un pays en pleine mutation, due à l’ouverture économique et culturelle commencée dans les années 80 et 90. Leurs œuvres combinent l’utilisation de matériaux traditionnels comme le bois, le métal ou le charbon, à l’exploration de techniques hautement innovatrices et renvoient l’image d’une société solidement ancrée dans la tradition et en même temps projetée vers la modernité et l’avenir.